image description

Le projet de centrale électrique au gaz d’Amandi

Le projet Amandi est détenu à hauteur de 51,02 % par Endeavor Energy, qui en est ainsi l’actionnaire principal. Endeavor a largement contribué au bouclage financier de ce projet et possède 51,02 % de deux sociétés détenues par le promoteur qui assureront la gestion de la construction, la supervision des intervenants EPC (ingénierie, fourniture d’équipements et construction) et des services d’exploitation et de maintenance, ainsi que les services de gestion commerciale du projet.

Le projet Amandi porte sur la construction d’une centrale électrique à cycle combiné et deux combustibles d’une capacité de 200 MW, à Aboadze, au Ghana. Il s’agit du seul projet de production d’électricité de base indépendant et à grande échelle, en Afrique subsaharienne, dont le montage financier a pu être finalisé en 2016. La centrale d’Amandi sera construite sur une période de 28 mois et devrait entrer en service en avril 2019. Sa construction générera 400 emplois, dont la plupart seront occupés par des Ghanéens, et son exploitation proprement dite emploiera jusqu’à 40 personnes à temps plein.

Le Projet Amandi sera déterminant, dans la mesure où il contribuera à pourvoir aux besoins énergétiques grandissants du Ghana. Une fois construite, la centrale électrique sera l’une des plus performantes du pays, produira plus de 1 600 gigawatt-heures par an et alimentera jusqu’à un million de foyers Ghanéens. Amandi Energy vendra l’électricité à ECG, la Compagnie d’électricité du Ghana, dans le cadre d’un contrat d’achat d’énergie (PPA) de 25 ans. La centrale sera alimentée au départ par du pétrole brut léger, mais devrait passer au gaz d’origine intérieure dès que le champ de gaz naturel offshore ghanéen de Sankofa sera entré en exploitation.

Le financement de 552 M$ nécessaire au Projet Amandi comprend 134 M$ de capital-investissement apporté par le groupement sponsor du projet composé d’Endeavor, d’AFG, d’Aldwych, du Pan African Infrastructure Development Fund 2 géré par Harith General Partners (PAIDF2) et de l’ARM-Harith Infrastructure Fund (ARMHIF). Le financement de la dette, pour le montant restant de 418 M$, est assuré par un groupement de prêteurs composé de la société de promotion des investissements privés à l’étranger du gouvernement américain – Overseas Private Investment Corporation (OPIC), qui consent un prêt de 250 M$, de CDC Group plc, dont le prêt s’élèvera à 83 M$, de Nedbank Limited et de Rand Merchant Bank.

Le Projet Amandi constitue aussi une grande réalisation pour le programme américain Power Africa, car le financement apporté par l’OPIC représente le plus gros investissement réalisé à ce jour en Afrique de l’ouest dans le cadre de ce programme. En tant que partenaires de Power Africa, l’OPIC, Denham Capital, Endeavor et Aldwych cherchent tous, à travers leurs projets, à produire un réel impact dans l’ensemble du continent, en travaillant à la fois avec les gouvernements nationaux et les parties prenantes locales pour développer les capacités nécessaires pour répondre aux besoins essentiels de nouvelles sources d’approvisionnement en électricité.

Le Projet Amandi a été désigné par Project Finance International et l’IJ Global comme le « Africa Power Deal of the Year » pour l’année 2016.